Données de pertes post-récolte au profit de la politique de l'alimentation en Afrique subsaharienne: Le rôle d'APHLIS

06 March 2019

APHLIS joue un rôle principal dans l'effort d'augmenter l'usage d'informations scientifiques pour renseigner la politique de réduction des pertes post-récolte à l'échelle nationale et internationale.

Élaboration de politiques fondées sur la preuve ("evidence-based policy-making")

La Déclaration de Malabo engage les gouvernements Africains à réduire leur pertes post-récolte à la moitié d’ici 2025 (Photo: Pecold / Shutterstock) 

En Décembre 2018, APHLIS a organisé une masterclass pour scientifiques et décideurs traitant du rôle que les estimations de pertes post-récolte peuvent jouer en tant qu'appui à l'élaboration de politiques en Afrique subsaharienne. Cette masterclass faisait partie d'un atelier de trois jours sur l' "evidence-informed policy-making" au niveau de l'eau, de l'énergie, de l'alimentation et de la santé, qui a eu lieu en marge de la 11ème Assemblée Générale de l’Académie Africaine des Sciences (AAS) à Pretoria, Afrique du Sud. Étant organisé en partenariat avec UK Research and Innovation, le Centre Commun de Recherche (CCR) de la Commission Européenne, et l' International Network for Government Science Advice (INGSA), l'atelier était limité à 150 participants choisis parmi plus de 1500 candidats du continent entier.

L'atelier était destiné à communiquer comment les connaissances et observations scientifiquement attestées peuvent être utilisés pour éclairer, influencer et appuyer l'élaboration de politiques. Dans une série de 11 masterclasses, les scientifiques et décideurs ont été appelés à collaborer pour créer des solutions politiques aux enjeux du développement.

La masterclass APHLIS a servi à introduire les participants à notre approche de collection, d'analyse, de curation et de dissémination des données post-récolte en Afrique subsaharienne. Les scientifiques d'APHLIS ont expliqué l'importance de ce genre de données pour l'élaboration de politiques en terme de subsistance et de sécurité alimentaire. Les participants ont appris comment fonctionne APHLIS et comment employer ses outils en ligne, tout en étant encouragés d'utiliser APHLIS pour se faire une image des quantités de nourriture perdues dans leur pays et pour voir comment décider où investir en réduction de pertes.

Les pertes post-récolte réduisent la quantité de nourriture disponible, tout en élevant les prix et en réduisant l'accès des consommateurs. En même temps la qualité des aliments se dégrade en terme de valeur calorique et nutritionnelle, de contamination, de comestibilité et d'acceptation auprès des consommateurs. Les pertes post-récolte gaspillent les ressources utilisées dans la production des aliments perdus (engrais, eau d'irrigation et main-d'œuvre humaine) et réduisent le revenu des producteurs ainsi que des consommateurs. Pour les décideurs, il est important de connaître la répartition et la quantité des pertes dans leur pays ainsi que la variation des pertes au fil des ans. Ces connaissances leur permettent d'élaborer les politiques et investissements nécessaires pour contenir les pertes et par conséquent d'améliorer la productivité au niveau des exploitations, de générer des revenus et de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population rurale pauvre.

La masterclass a reçu un écho très positif parmi les participants, qui ont demandé à APHLIS d'envisager une reprise du programme dans d'autres pays. De plus, les participants ont sollicité l'engagement plus direct d'APHLIS auprès des décideurs politiques nationaux, le secteur privé et les agriculteurs à l'avenir.

Suivi des pertes dans le cadre de la Déclaration de Malabo

APHLIS joue un rôle essentiel à soutenir l'élaboration des politiques de réduction de pertes. Les nations ont une responsabilité croissante de rapporter leur progrès vers l'atteinte des objectifs de la politique internationale sur les pertes post-récolte, comme l'indicateur 12.3.1 des Objectifs de Développement Durable (ODD). L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAOI) est gardienne de l'indicateur ODD sur les pertes alimentaires et a développé l'indice global des pertes alimentaires (Global Food Loss Index) pour mesurer les pertes au niveau des exploitations agricoles, du stockage, du transport et de la transformation. L'indice utilise les estimations d'APHLIS comme base pour les chiffres de pertes, là où des mesures directes ne sont pas disponibles.

En 2014, les chefs d'états et gouvernements de l'Union Africaine ont adopté la Déclaration de Malabo sur une croissance accélérée de l'agriculture et une transformation pour une prospérité partagée et des moyens d'existence améliorés. Cette déclaration comprend l'engagement des gouvernements à éliminer la faim d'ici 2025 et, à ce but, de réduire à la moitié les niveaux actuels des pertes post-récolte d'ici 2025.

Le rapport bilan biennal de L'Union Africaine 2018 indique que seulement cinq sur 54 nations du continent ont fourni des données de pertes post-récolte pertinentes pour leur pays. Trois de ces cinq pays - le Malawi, le Rwanda et l'Ouganda - ont pu collecter à la fois les données de base et les données de vérification avec l'appui d'APHLIS et sont ainsi sur la bonne voie pour atteindre leurs objectifs de pertes post-récolte jusqu'en 2025.

Le fait que moins de 10% des pays Africains ont réussi à rapporter leur pertes post-récolte indique qu'il y a des enjeux majeurs en terme de gestion des pertes, y compris le suivi et le rapport, dans la plupart des États Membres de l'Union Africaine. Aujourd'hui, la gamme d'informations fournies par APHLIS est plus ample que jamais auparavant du fait que nous sommes sur le point d' ajouter de nouvelles cultures, des alertes de risques post-récolte et l' évaluation des impacts nutritionnels et économiques des pertes. Par conséquent, aucune autre initiative internationale est mieux placée qu' APHLIS pour aider les pays à surmonter leurs enjeux post-récolte en offrant aux décideurs nationaux les données qu'ils nécessitent pour déterminer où et comment cibler leurs efforts de réduction de pertes.


N'hésitez pas à nous contacter (J.S.H.Priebe@greenwich.ac.uk) pour apprendre comment utiliser les données APHLIS et profiter au maximum de nos systèmes intelligents. Nous sommes à votre disposition pour vous rencontrer en ligne ou même en personne. Et nous sommes prêts à organiser davantage de masterclasses, en les adaptant bien sûr à vos besoins.

Commentaires des utilisateurs

Actualités

Pertes post-récolte et le chemin de la sécurité alimentaire
02 September 2019

IntroductionLes pertes alimentaires désignent les pertes physiques en aliments ainsi que les... En savoir plus ›

Comprendre le rôle du genre par rapport aux pertes post-récolte
07 August 2019

L'un des plus grands défis de la recherche et du développement agricoles consiste... En savoir plus ›

Une nouvelle série de cartes pour avertir des risques d'aflatoxine
26 March 2019

APHLIS produit des cartes livrant des alertes précoces aux risques de contamination d'afl... En savoir plus ›

Données de pertes post-récolte au profit de la politique de l'alimentation en Af...
06 March 2019

APHLIS joue un rôle principal dans l'effort d'augmenter l'usage d'informations... En savoir plus ›

Changement climatique et pertes post-récolte
25 February 2019

La réduction des pertes post-récolte va être essentielle pour nourrir le monde,... En savoir plus ›

APHLIS accueillit ses ambassadeurs de 23 nations Africaines
06 September 2018

Une rencontre d'experts post-récolte d'Afrique subsaharienne à eu lieu au Rwan... En savoir plus ›

Bellagio Statement on Postharvest Management
27 March 2018

The Bellagio Statement on Postharvest Management, released 26 March 2018, is a call to action to red... En savoir plus ›

APHLIS contribue au suivi des Objectifs de Développement Durable
04 October 2017

Le chef du projet APHLIS+, Dr. Bruno Tran, ainsi que Prof. Brighton Mvumi (University of Zimbabwe),... En savoir plus ›

Présentation du nouveau site Web d’APHLIS
27 July 2017

Bienvenue à la première d’une série de mises à jour visant &agrave... En savoir plus ›

Amélioration des pratiques post-récolte au Rwanda
27 July 2017

L'agriculture, pilier de l'économie rwandaise, contribue à 80% de l'emploi, principalement dans des... En savoir plus ›