Un nouvel outil d'APHLIS estime les coûts financiers des pertes post-récolte

09 April 2020

Il est généralement reconnu que les pertes post-récolte ont de graves conséquences financières pour les agriculteurs. Ces pertes gaspillent non seulement les aliments, mais aussi le sol, l'eau, la main-d'œuvre ainsi que d'autres intrants de la production agricole. Le système d'information Africain sur les pertes post-récolte (APHLIS) vient de développer un nouvel outil permettant aux utilisateurs de découvrir à quelle valeur financière correspondent les pertes post-récolte dans les pays d'Afrique subsaharienne.

Pour 2018, les pertes post-récolte de maïs sont estimées à 500 millions d'USD rien qu'en Éthiopie

Valeur financière estimative des pertes post-récolte en 2018

Qu'est-ce qu'APHLIS ?

APHLIS a été fondé en 2009 pour contribuer à une compréhension plus nuancée des pertes post-récolte céréalières en Afrique subsaharienne. L'objectif d'APHLIS était de collecter, d'analyser et de diffuser des données sur les quantités perdues chaque année au niveau des cultures céréalières lors de la récolte, du séchage, du battage, du stockage et du transport, ceci dans les différentes provinces de chaque pays.

Un nouvel outil d'APHLIS estime combien les systèmes économiques sont affectés par les pertes post-récolte. Marché à Kibale, Uganda. ©Neils Photography. Attribution 4.0 International.  


APHLIS utilise des mesures de pertes documentées dans la littérature scientifique qui sont ensuite contextualisées à l'aide de données spécifiques à chaque pays, collectées par un réseau d'experts locaux. Ces données comprennent :

  • chiffres de production
  • durée du stockage
  • pourcentage vendu de la récolte
  • temps pluvieux à la récolte
  • apparition de ravageurs

Dans le cadre de la seconde phase du projet APHLIS (2015-2020), soutenue par la Fondation Bill and Melinda Gates, la gamme des cultures est élargie pour inclure les cultures principales de légumineuses et de racines & tubercules des systèmes alimentaires africains. Un objectif supplémentaire de cette seconde phase est le développement d'outils destinés à estimer l'influence des pertes post-récolte sur la nutrition humaine et les systèmes économiques.

Les nouveaux outils d'APHLIS estiment comment la nutrition humaine et les systèmes économiques sont affectés par les pertes post-récolte.

Comment se calcule la valeur financière des pertes post-récolte

L'outil d'estimation de la valeur financière des pertes post-récolte a été publié en novembre 2019 : il multiplie la quantité en tonnes perdue lors des activités post-récolte d'une année pour une certaine denrée dans un certain pays (chiffre provenant des estimations de pertes APHLIS) par le prix de cette denrée.

L'équipe d'APHLIS a examiné un bon nombre de systèmes d'informations de prix de marché des cultures alimentaires pour finalement choisir l'outil d'analyse du suivi des prix des aliments (FPMA) du Système mondial d'information et d'alerte rapide (SMIAR) de la FAO. Ce système a la meilleure concordance avec APHLIS quant aux cultures, pays et années couverts. Les données financières ont été entièrement intégrées dans les tableaux des pertes APHLIS, permettant ainsi de choisir entre différentes mesures de pertes, y compris le pourcentage perdu du poids (%), la perte de poids sec (t), et maintenant la valeur financière des pertes (USD).


Estimation de la valeur financière des pertes post-récolte des cultures céréalières en Éthiopie

Les chiffres de pertes post-récolte d'APHLIS sont combinés avec les données de prix de marché provenant du système FPMA (FAO-GIEWS) pour calculer la valeur en USD des pertes par culture, pays, province et année.

L'ajout de l'angle financier à l'évaluation des pertes post-récolte aide les décideurs à décider où pointer leurs investissements pour réduire les pertes.

Nous examinons actuellement si les effets de réduction des prix résultant de pertes qualitatives, telles que les dommages causés par les insectes ravageurs, peuvent également être intégrés dans l'outil de calcul des pertes financières.

"L'ajout de l'angle financier à l'évaluation des pertes post-récolte aide les décideurs, donateurs et chercheurs à décider où pointer leurs investissements pour la réduction des pertes, la sécurité alimentaire et la production agricole" explique Dr. Tanya Stathers qui a dirigé le développement de l'outil. "Il soutient par ailleurs le personnel du Ministère de l'Agriculture et d'autres acteurs dans leurs efforts de tirer parti des ressources nationales ou au niveau de programmes pour investir dans la formation, l'infrastructure, la politique et les interventions technologiques ayant pour but de réduire les pertes après récolte."

Les utilisateurs sont encouragés à contacter APHLIS s'ils disposent d'informations sur des ensembles de données nationales de prix supplémentaires qu'ils souhaiteraient voir inclus dans le système.

L'impact des pertes post-récolte sur le PIB

APHLIS a également intégré des données qui permettent de montrer la valeur financière des pertes post-récolte dans chaque pays d'Afrique subsaharienne à l'aide du produit intérieur brut agricole national (PIB) et d'autres mesures. tCe genre de données peut aider à développer une meilleure compréhension du coût des pertes post-récolte et de la valeur et de l'importance d'une réduction des pertes de 50% d'ici 2025, conformément à la Déclaration de Malabo des états membres de l'Union Africaine.

Autres fonctionnalités récemment ajoutées à APHLIS

APHLIS a ajouté un outil pour calculer les effets nutritionnels des pertes post-récolte en septembre dernier. L'outil de calcul des pertes nutritionnelles ainsi que celui des pertes financières se trouvent sur le site web d'APHLIS.

Commentaires des utilisateurs

Actualités

Un nouvel outil d'APHLIS estime les coûts financiers des pertes post-récolte
09 April 2020

Il est généralement reconnu que les pertes post-récolte ont de graves conséquences financières pour les agriculteurs. Ces pertes gaspillent non seulement les alimen... En savoir plus ›

APHLIS met en ligne un outil pour mesurer l'impact nutritionnel des pertes post-...
10 December 2019

(actualisé le 20 mars 2020) Les pertes post-récolte gaspillent non seulement les aliments, mais aussi le sol, l'eau, la main-d'œuvre et d'autres intrants utilis&eac... En savoir plus ›

Pertes post-récolte et le chemin de la sécurité alimentaire
02 September 2019

Les pertes alimentaires désignent les pertes physiques en aliments ainsi que les pertes qualitatives qui peuvent réduire la valeur économique d'une culture ou la rendre impro... En savoir plus ›

Comprendre le rôle du genre par rapport aux pertes post-récolte
07 August 2019

L'un des plus grands défis de la recherche et du développement agricoles consiste à nourrir la population mondiale croissante - qui devrait atteindre 8.5 milliards d'ici... En savoir plus ›

Une nouvelle série de cartes pour avertir des risques d'aflatoxine
26 March 2019

APHLIS produit des cartes livrant des alertes précoces aux risques de contamination d'aflatoxines liés au conditions climatiques - les aflatoxines constituant un danger grave pour l... En savoir plus ›

Données de pertes post-récolte au profit de la politique de l'alimentation en Af...
06 March 2019

APHLIS joue un rôle principal dans l'effort d'augmenter l'usage d'informations scientifiques pour renseigner la politique de réduction des pertes post-récolte &agr... En savoir plus ›

Changement climatique et pertes post-récolte
25 February 2019

La réduction des pertes post-récolte va être essentielle pour nourrir le monde, face au climat changeant. En même temps, le changement climatique crée des conditions... En savoir plus ›

APHLIS accueille ses ambassadeurs de 23 nations Africaines
06 September 2018

Une rencontre d'experts post-récolte d'Afrique subsaharienne à eu lieu au Rwanda en août, ayant pour objectif d'examiner le défi que représente la collec... En savoir plus ›

Bellagio Statement on Postharvest Management
27 March 2018

Improving crop postharvest management at scale will reduce losses, improving food and nutrition security and incomes En savoir plus ›

APHLIS contribue au suivi des Objectifs de Développement Durable
04 October 2017

Le chef du projet APHLIS+, Dr. Bruno Tran, ainsi que Prof. Brighton Mvumi (University of Zimbabwe), membre de l'équipe de base, ont assisté à la consultation d'exper... En savoir plus ›